Munich Personal RePEc Archive

L'étrange victoire: Leontief et la transformation de la science économique: de la planification sans théorie à la mesure sans théorie 1920-1949

Akhabbar, Amanar (2010): L'étrange victoire: Leontief et la transformation de la science économique: de la planification sans théorie à la mesure sans théorie 1920-1949. Published in: Revue Européenne des Sciences Sociales , Vol. 145, No. XLVIII (2010): pp. 33-62.

[img]
Preview
PDF
MPRA_paper_28421.pdf

Download (167kB) | Preview

Abstract

Depuis les années 1990, l’histoire de la pensée économique s’intéresse aux « marges » de la discipline et notamment aux pratiques économiques, à la profession d’économiste ainsi qu’à l’économie appliquée et à l’économie empirique. Elle n’est plus cantonnée à une histoire des théories économiques, à un monde éthéré d’idées pures. Mais cet intérêt nouveau peut conduire à un excès inverse et à évacuer toute dimension analytique et épistémologique. À cet égard, l’analyse input-output de Wassily Leontief apparaît comme l’archétype de l’instrument économique et statistique développé pour mettre en œuvre des politiques économiques de planification. Ignorée jusque là par l’histoire de la pensée économique elle est devenue, après l’économétrie, un sujet d’étude. Pour Alain Desrosières l’analyse input-output est l’outil par excellence de l’Etat ingénieur et, pour Mary Morgan, elle est représentative de la montée de l’interventionnisme technocratique en Occident. Dans cet article nous défendons l’idée selon laquelle ces interprétations sont trop réductrices car elles se concentrent sur les seules dimensions socio-politiques et instrumentales. Nous examinons alors, dans une approche comparative, les différentes dimensions qui ont permis la formation de l’analyse input-output. Notre argument principal consiste à insister sur la relation complémentaire entre une certaine forme d’instrumentation politique et technique et une certaine configuration épistémologique et culturelle de la science. Comprendre le tableau entrées-sorties ce n’est pas seulement saisir ce qui se produit dans les bureaux de statistique ou les ministères, mais aussi comment la science économique entière s’empare d’une manière de faire de la statistique, face à des enjeux scientifiques et politiques majeurs. Nous retraçons l’entremêlement des débats sur la politique économique et les controverses épistémologiques qui constituent le terreau sur lequel prend forme l’analyse input-output, depuis les débats sur la planification soviétique (1920-1929) jusqu’à la controverse de la mesure sans théorie (1947-1949). Nous montrons que loin d’être à part, l’analyse input-output est exemplaire du mouvement qui accompagne la transformation de la science économique en une technoscience, c’est-à-dire ici une science modélisée et statistique produisant des techniques de savoir et de pouvoir.

UB_LMU-Logo
MPRA is a RePEc service hosted by
the Munich University Library in Germany.